Le don d'organes sur la chaine parlementaire (LCP)

Publié le par greffe de vie

Le Vendredi 17 octobre, c’était la journée mondiale du don d’organes.

Le sujet est encore davantage d’actualité avec la proposition de loi du député Philippe Gosselin3989064943,64944,64945,64946,64947. Elle vient tout juste d’être envoyée à tous les députés pour signature. Elle vise à reconnaître le "don de vie" (don d‘organes, don de sang, don de moelle osseuse) comme grande cause nationale 2009.
C’est donc l’occasion, pour nous, de revenir sur cette question.

Si, en 2007, grâce aux prélèvements consentis par 1 562 personnes, 4 666 malades ont pu être greffés, 13 081 personnes étaient toutefois en attente d’un organe, au 31 décembre et 227 malades sont morts faute de greffe. En France, la loi du consentement présumé permet d’avoir relativement plus de donneurs que dans des pays comme l’Angleterre ou la Grande-Bretagne qui fonctionnent par consentement explicite.

Mais, pourquoi le taux de refus des patients se situe-t-il toujours autour de 30% ?

D’où naît le non-consentement au don d’organes et pourquoi le sujet reste encore trop tabou dans certaines familles ?

Comment sensibiliser davantage les français au don d’organes ? (source LCP)



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article